Pourquoi le BIM exploitation dans les projets hospitaliers?

La transmission du savoir pour éviter les erreurs.

Par Julia VERGNOL

Quel que soit votre service au sein de l’Hôpital, vous êtes confrontés à des besoins de réhabilitation et de réaménagement permanent des locaux, d’assurer leur bonne exploitation et à un engagement fort de qualité, de sécurité et de traçabilité… tout en gardant une maitrise des coûts.

L’avantage du BIM dans un CHU  permet surtout de maintenir et exploiter l’ensemble du site de façon plus efficace tout en réduisant les coûts.

 

Comment entreprendre une démarche BIM pour mieux gérer des bâtiments déjà existants ?

La dématérialisation est la première étape incontournable dans la transformation digitale des entreprises. Elle consiste à substituer des documents papiers par des fichiers numériques ou à créer directement des documents numériques pour les intégrer à différents process. La dématérialisation permet ainsi une meilleure gestion et facilite l’accès aux données et aux documents.

Il n’est pas un jour de la semaine sans que le BIM ne soit évoqué entre professionnels, travailler en BIM consiste à modéliser l’ensemble des informations du bâtiment dans une maquette numérique, en mode collaboratif, et aujourd’hui tous les acteurs reconnaissent l’intérêt à partager l’ensemble des informations du bâtiment sur un support commun.

numérisation des plans

Une fois la numérisation de la maquette structurelle faite (IFC) il faut la rendre intelligente et la lier à des solutions GMAO (Gestion et Maintenance Assistée par Ordinateur) et GTB (Gestion Technique du Bâtiment). Le BIM-GEM est alors crée.

Cet ensemble de données disponible  dit « socle numérique » permet de 

  1. GERER LE PATRIMOINE IMMOBILIER
  2. EXPLOITER LA MAQUETTE NUMERIQUE
  3. ACCEDER & FIABILISER L’INFORMATION
  4. MAITRISER VOS CONSOMMATIONS
  5. INTEGRER L’EXISTANT | RETRO BIM
  6. INTEGRER LE BIM A VOTRE SI

 

Organisation électrique dans un local
localisation des équipement et GED

Conduire un diagnostic précis de l’état de votre hôpital.

On constate bien souvent un fossé entre le savoir-faire de la personne qui part, et celui de son successeur. Ce déficit de compétences se réduit au fil du temps, mais il n’est pas rare que la période d’adaptation prenne des mois, voire des années, selon la complexité des installations.

Il est donc important de s’organiser afin de faciliter ce passage de témoin, et ainsi éviter que les connaissances ne s’échappent, au fil des départs.

Le BIM exploitation offre un large champ de possibilités afin de palier à ce déficit de savoir : élaboration de guides, standardisation des pratiques mais également élaboration de nouveaux supports d’aide à cette transmission comme les vidéos tutoriels, les photos, lien dynamique, etc.

La transformation numérique facilite ainsi le partage des connaissances et contribue à mieux répondre aux exigences accrues de sécurité, de conformité et de qualité.

Un autre point à ne pas négliger est l’amélioration du suivi des modifications( électrique, salle, réseaux des fluides, déchets). En effet, il est fréquent de trouver  plusieurs versions papier d’un même document, avec des modifications, ou annotations propres à chaque version, et donc une perte d’information pour la personne qui consulte un support plutôt qu’un autre.

Le fait de mieux gérer cet aspect va éviter de travailler sur des versions caduques, avec tous les risques que cela peut engendrer. Ainsi la transmission du savoir est consolidée et permettra d’assurer une plus grande sécurité sur site.