Le routage des câbles face à la flambée des prix

Des solutions locales inexploitées

Par Julia VERGNOL

 La flambée des prix sur les matières premières commence à devenir très critique.

La hausse des prix et surtout le manque de stock disponible mettent les entreprises en arrêt sur les chantiers, un de plus suite à la période COVID.

 

Les  prix des produits industriels : +11 % pour l’aluminium, +6,5 % pour le triptyque plomb – zinc – étain et +18 % pour le cuivre.

Le bois de construction ainsi que les produits plastiques sont eux aussi impactés.(source MEDEF)

 

Notre ambition en tant qu’acteur de ce marché, est de nous consacrer au métier de l’exploitation en aidant en phase d’étude, le projeteur électricien lors du choix des câbles et de leur dimensionnement. 

 

Une maquette numérique, lui permet de faire un calcul de coût et surtout des modifications nécessaires afin de s’adapter au mieux en fonction des matériaux disponibles .

 

Le Bureau d’étude a l’opportunité d’utiliser des logiciels interconnectés, pouvant ainsi créer ses circuits électriques dans la maquette numérique, en récupérant ses données pour effectuer le calcul du réseau et des protections en armoire.

 

 

Une maquette numérique, lui permet de faire un calcul de coût et surtout des modifications nécessaires afin de s’adapter au mieux en fonction des matériaux disponibles

 

Les logiciels Autofil Lise BIM permet  

  • Implanter de nouveaux équipements électriques sur la couche graphique (Luminaires, prises de courant, armoires de distribution, etc.)
  • Implanter des tableaux divisionnaires et des boîtes de dérivation
  • Créer les cheminements et les gaines, pour le passage des câbles
  • Réservations dans les murs permettant le passage des câbles, mais aussi au cheminement en 3D prenant en compte des élévations de niveau
  • Câbler les luminaires, prises de courant, boîtes de dérivation et tableaux divisionnaires
  • Câbler des appareils courants faibles
  • Dimensionner correctement les tableaux en affectant chaque élément terminal à un tableau
  • Pour chaque installation étudiée, il est possible de choisir un constructeur par défaut. Tous les disjoncteurs et interrupteurs sont alors choisis automatiquement chez ce constructeur, sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir le catalogue sur chaque appareil.

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à préciser les longueurs de câbles, les conditions de pose (qu’il est possible de modifier par groupe)…Le calcul réadaptera les éléments qui doivent l’être.

 

Il est possible de choisir un constructeur par défaut. Tous les disjoncteurs et interrupteurs sont alors choisis automatiquement chez ce constructeur, sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir le catalogue sur chaque appareil.

 

Si cette phase risque de durer un certain temps à cause des tensions géopolitique et de la mainmise des Chinois et des Américains sur le stock international une anticipation et des solutions existent.

 Le choix de recyclage ou de la réutilisation de certaines matières première offre une alternative économie circulaire . C’est par exemple la démarche en cours chez les acteurs de la plasturgie et des polymères regroupés au sein de Polyvia (Union de Transformateurs de Polymères), de la sidérurgie et du secteur des étaux avec l’appui de la FEDEREC, ou encore dans des entreprises d’électronique comme ST Microelectronics ou de l’imprimerie comme Oberthur Fiduciaire.(Alexandre Stern)