Comment améliorer les coûts de production en introduisant le numérique pour le câblage embarqué?

Après le "Juste Prix : la Juste Longueur de câbles

Par Julia VERGNOL

Vous connaissez le Juste Prix ? Jouons maintenant à la Juste Longueur de câbles .

Ou comment améliorer les coûts de production en introduisant le numérique pour le câblage embarqué? 

 

Vos enfants ont terminé leurs cahiers de vacances ? C’est donc à votre tour maintenant avec cette petite évaluation de rentrée.

Quelle est la longueur de câbles électriques dans :

1 > Une voiture électrique

3 ou 4 km

2 > Un avion 

 500 km

3 > Un Train

200 km

4 > Une maison de 120 m2

300m 

 

Quel est le point commun entre eux?

Le prix de leur élément majeur: le câblage électrique

 

Le coût de production s’est envolé avec le COVID, avec une augmentation de +114% sur le PVC , +106% pour l’Acier, +51% pour le Cuivre et 26% pour l’Aluminium

https://www.lemoniteur.fr/article/apres-la-flambee-des-prix-la-menace-de-la-penurie.2136769

Avec une telle problématique, le numérique encore plus que jamais permet de visualiser et de conceptualiser au plus près les harnais électriques afin d’optimiser les coûts de production.

La data a permis de passer à l’industrie 4.0, en orchestrant une interopérabilité avec les logiciels des différents opérateurs dans toutes les étapes, de la conception à la fabrication.

Aero’Desk et Apara Wire  permettent de conceptualiser (ou de récupérer via Catia) les harnais avec les différents composants et longueurs de câbles. Ils génèrent un calcul de cohérence durant son aplanissement tout en s’adaptant aux contraintes de la vraie géométrie de la surface en 3D.

Il est possible de

  • Générer un 3D aplani que vous pourrez réintégrer dans votre environnement de conception 3D.
  • Traduire les données de conception (architecture électrique) en données de production

 

Cette étape est nécessaire pour réaliser un schéma de principe qui devient de plus en plus détaillé compte tenu des coûts et des délais de commande qui augmentent.

L’inflation des matières premières, sa pénurie était déjà une grande partie du budget mais à cela on ajoute en même temps le coût du transport et des containers qui ont augmenté aussi de +440% .(Nexans)

 

le BIM utile en BTP, est tout aussi important dans les secteurs de l’aéronautique, ferroviaire, nautique …

Afin de pallier cette crise financière, des opportunités se dessinent à l’horizon comme le plan France relance pour la réindustrialisation des matières premières dans l’économie circulaire et l’empreinte carbone. Mais aussi le RSE pour le recyclage et la réutilisation des matières premières en France.

Au-delà d’une réduction de coût et de la création d’emploi, on revient sur le secteur de la maintenance et de l’exploitation. 

La fabrication et la conception représentent la plus petite fourchette du cycle de vie d’un bâtiment quel qu’il soit: building, usine, avion, train, hélicoptère etc…

Le BIM utile en BTP, est tout aussi important dans les secteurs de l’aéronautique, ferroviaire, nautique.

La création d’un jumeau numérique permet l’optimisation des espaces et des coûts aménagement d’espace de vie , salle des machines et fluides mais aussi le déploiement des nouveaux objets connectés IOT.

Les enjeux de l’industrie 4.0 passent inexorablement par un calcul juste des espaces, du routage des câbles et d’une mise à jour en temps réel du cycle de vie.

C’est une adaptation agile et flexible de l’entreprise par la donnée qui permettra de calculer le juste prix et le gain de temps de la conception à la maintenance prédictive .